printemps des poètes

Il y a……beaucoup d’années, avec Patrick Pellenard, nous avions profité de l’expo “des bancs poèmes” organisée par la municipalité pour faire toutes les semaines des soirées dans le jardin derrière le musée où tous ceux qui en avaient envie pouvaient venir ‘déclamer”. Puis, avec Patrick et son association nous nous sommes retrouvés quelques soirs chez Marjorie au grand logis pour faire la même chose et aussi toujours Patrick a organisé ‘avec succés’ le printemps des poètes au carré d’Urfé. Oui, à Villerest, nous avons toujours aimé les mots et ceux qui les manient bien !

Et puis, il y a eu la covid ; Cette année, Patrick voudrait relancer le printemps des poètes. Tout se met en place et on prévoit le dimanche 19 mars l’aprés-midi. Je pense que je raconterai mais surtout, je m’associe à la médiathèque qui s’associe et a envie de demander à 4 ou 5 enfants de venir pour cette fête avec une poèsie de l’école, ou de leur création ou qu’ils ont trouvé eux-mêmes. Un moment convivial pour toutes les générations.

L’autre jour, je suis allée dans une école où dans les couloirs, dans les classes…..de partout les enfants récitaient : j’ai adoré ! j’ai beaucoup aimé la poésie ci-dessous : si tu as envie de la réciter le 19 mars….. tu me feras plaisir.

Notez bien dès à présent de réserver votre dimanche aprés-midi, début de soirée, soirée : 19 mars

La Prisonnière

Plaignez la pauvre prisonnière
Au fond de son cachot maudit !
Sans feu, sans coussin, sans lumière…                                                                                                                                                                                                       Ah ! maman me l’avait bien dit !

Il fallait aller chez grand-mère
Sans m’amuser au bois joli,
Sans parler comme une commère                                                                                                                                                                                                                 Avec l’inconnu trop poli.

Ma promenade buissonnière
Ne m’a pas réussi du tout :
Maintenant je suis prisonnière                                                                                                                                                                                                                    Dans le grand ventre noir du loup.

Je suis seule, sans allumettes,
Chaperon rouge bien puni :
Je n’ai plus qu’un bout de galette,
Et mon pot de beurre est fini !

Jacques CHARPENTREAU

1 réflexion sur “printemps des poètes”

  1. Un joli poème sur le Chaperon rouge. J’ai bien aimé ! Pourquoi pas pour la poésie au moins pour le plaisir de l’écouter. Merci Fabienne pour toutes ces infos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut